-->
Bienvenue sur le blog des AFC du Nord 92 ! Vous y trouverez des informations et activités pour animer votre vie familiale au quotidien (idées de sorties, horaires des messes, bons plans, actualités sur la politique familiale, vie spirituelle et bien d'autres...). Nos AFC vivent grâce à vous. Aussi, n'hésitez pas à nous faire part de vos idées afin que d'autres familles en bénéficient via notre blog. Bonne navigation !

mercredi 13 novembre 2013

Théâtre : "une leçon d'histoire de France" au théâtre de poche (vers Montparnasse) : tous les samedis à 15h

"Une leçon d'histoire de France", une pièce que je ne peux que vous conseiller (pour en profiter, mieux vaut avoir 9-10 ans minimum. Très adapté pour des adultes aussi !!).

Très instructif, enlevé, vivant, chronologique, …



© Alejandro Guerrero
  • © Alejandro Guerrero
© Alejandro Guerrero
  1. 1
  2. 2
  3. 3
UNE LEÇON D’HISTOIRE DE FRANCE
http://www.theatredepoche-montparnasse.com/wp-content/uploads/2013/02/AFF-2-200x300.jpgde et par Maxime d’aboville
D’après Michelet, Chateaubriand, Bainville et Victor Duruy
« Maxime d’Aboville nous régale de sa réflexion savante et savoureuse » Le Figaro
« De l’aventure, de l’action, de l’émotion et une bonne dose d’humour » La Croix
« A voir absolument si l’on veut tenter de faire aimer l’histoire à ses enfants » La Muse

De l’an mil à Jeanne d’Arc
Maxime d’Aboville endosse l’habit de l’instituteur et reprend les cours. Le royaume de France revit. Louis VI, qui n’est pas encore gros, tente de s’imposer aux seigneurs ; Louis VII épouse « la sublimissime » Aliénor d’Aquitaine qui s’ennuie et le trompe avec un sarrasin ; couronné à 14 ans, Philippe Auguste chasse les Plantagenêts de Normandie, défait Anglais et Allemands à Bouvines (1214). Menant son auditoire à la baguette, d’Aboville vibrionne comme un seigneur sur le champ de bataille. Philippe le Bel défie le pape, écrase les Templiers. À Crécy, les Français sont donnés gagnants, mais leur précipitation conduit à une défaite historique face aux Anglais. On croirait voir l’image du XV de France. Le moral du pays est en berne. Laid, mais valeureux, le brigand Du Guesclin met son épée au service de Charles V. Charles VI devient fou, le duc de Bourgogne fait assassiner son rival et cousin, le duc d’Orléans. À Azincourt, les chevaliers français s’enfoncent dans la boue sous le poids de leurs armures. En 1431, Jeanne d’Arc sera brûlée vive, mais les Anglais finiront par être chassés. L’histoire est une leçon ; continuer à l’enseigner, c’est entrer en résistance.
Bertrand de Saint Vincent

Et voilà le dossier de presse :

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Vous avez la parole, profitez-en ! Ici on peut tout dire mais dans le respect et la bienveillance. Pour rendre l'échange plus sympathique, évitez l'anonymat !
Vos commentaires nous sont très utiles pour améliorer nos actions, nous vous en remercions d'avance.


x

Abonnez-vous à ce blog

Votre adresse Email ne sera pas divulguée. Nous aussi nous détestons les spams.